Avril 2018, les 5 sens

Cette année, l’épreuve d’Arts Appliqués du Baccalauréat Communication Visuel, porte  sur les 5 sens. Pour cette épreuve, les élèves du lycée d’Arsonval doivent concevoir une stratégie de communication avec, pour cadre, l’expérimentation sensorielle liée à la communication.

Dans cette perspective, une visite à l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation de Tours a eu lieu, où son chargé de communication Olivier Rollin et trois étudiantes étrangères préparant un thèse autour de la gastronomie, étaient présents.

L’étudiante japonaise Ainsi Yuka, a présenté le bentô, une petite boite pour les déjeuners ou gouters, toujours remplie de symboles et d’intentions pour chacun des aliments. Yugan, l’étudiante sud coréenne, a parlé du bibimpap, un plat traditionnel très symbolique par ses formes et ses couleurs qui fait appel aux cinq sens lors de sa dégustation. Enfin, Limor, l’étudiante israélienne, a évoqué les repas traditionnels tout au long de l’année.
Cette immersion à l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation a permis de mettre en évidence les traditions de trois pays, les symboles à travers chaque aliment mais aussi la transmission des savoir-faire et le sens du partage quand il s’agit de se nourrir.
A cette occasion, les élèves du lycée d’Arsonval ont grandement apprécié, non seulement la qualité des présentations, travaillées graphiquement et abordant le thèmes des cinq sens, mais bien entendu la dégustation finale, un moment de partage qui a nourri leurs esprits, leurs curiosités et alimentera leurs projets futurs.
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close